Skip to content

INTERVIEW : MARIANNE LE CARROUR

mai 25, 2009

Lorsque je me suis remis à la photo l’année dernière je me suis documenté sur les artistes contemporains français. J’ai alors découvert le travail de Marianne Le Carrour  et ce fut le coup de cœur immédiat pour ses images raffinées. Son talent saute aux yeux et ça m’a évidemment donné envie d’en savoir plus.

Pas évident de trouver des informations sur ton parcours…

Je suis née le 28 décembre 1975 à Hennebont (56).

Je suis photographe autodidacte devenue professionnelle , j’associe les courants artistiques classiques au courants contemporains pour créer des situations oniriques dans le domaine du portrait et de l’autoportrait.

Après avoir vécue à Paris, Londres ainsi qu’aux États-Unis, je poursuis ma recherche personnelle ainsi que mes travaux de commande en France depuis 2004.

La photographie t’attirait ou bien est-ce arrivé par hasard ?

J’ai toujours été attirée par l’image, vers les 12 ans je mitraillais tout autour de moi avec un vieux Polaroid et un Kodak 6X6, puis mon envie s’est endormie pour se réveiller quelques années plus tard.

Des rencontres, l’envie qui se faisait pressante, j’ai repris l’appareil photo pour ne plus le lâcher.

J’aime pouvoir partager le monde intérieur que j’ai en tête et d’essayer de le mettre en image.

Je crois que tu vis de la photographie…

Vivre de la photographie est assez dur, J’adorerais
ne faire que de la photographie d’art, mais hélas le marché de la photographie est beaucoup florissant que celui de la peinture ou sculpture, donc je travaille également pour plusieurs agences de mannequins pour faire des photos (test et books) pour des modèles et des commandes parfois.

J’ai la chance d’avoir mon propre studio à domicile, et de faire mon planning comme je l’entends.

Comment naissent tes photographies ? Tu fonctionnes à l’instinct ?

Je fonctionne principalement à l’instinct, je suis une catastrophe au niveau technique et je bidouille pour arriver à mes fins.

Je pense pratiquement tout le temps "photo", j’en rêve souvent et je note sur un calepin des idées qui me viennent en tête pour mes futurs photos.
Je suis assez influencée par d’autres photographes, musiques, films, etc… je pioche dedans, je m’en inspire.

Il y a une part de magie dans la naissance d’une photo.

Passes tu beaucoup de temps pour la composition et les éclairages, ou bien tu passes beaucoup de temps en post-production ?

L’éclairage est important, j’essais de le soigner le plus possible, mais Photoshop m’aide beaucoup également en post production, surtout au niveaux des tonalités.
C’est une partie assez lente et minutieuse que j’aime beaucoup, j’y vois ça comme un polissage d’un diamant brut qui devient un brillant.

Je laisse souvent "dormir" certaines photos avec lesquelles je n’arrive à rien et quelques mois plus tard la magie opère !

Tu utilises l’argentique ?

Je me suis testée au Holga, mais sans grand résultat à mes yeux; je suis quelqu’un d’assez impatient et j’aime beaucoup le numérique pour avoir mes images quasiment en instantanée. Raison pour laquelle j’affectionne aussi le Polaroïd, qui hélas est en voie de disparition.

Il me reste quelques films que je garde comme un trésor !


Qu’est ce qui t’attire dans l’autoportrait, un exercice qui occupe une bonne part de ton travail…

Très dure question, car je ne crois pas avoir la réponse… Sûrement montrer plusieurs facette en moi. Je les vois comme des rôles et surtout d’un aspect très pratique, lorsque j’ai idée et pas de modèle immédiat sous la main, je suis très pratique !

Je pense également une forme de narcissisme assumé 😉

Between the Mask (c) Marianne Le Carrour

Lequel de tes autoportraits te correspond le plus ?

Encore une dure question, je pense à la photo between the mask qui est un mélange de se montrer et de se cacher en même temps, mes deux facettes : photographe et modèle à la fois.

Il y a comme une douce nostalgie dans tes travaux, est ce un sentiment moteur pour tes créations ?

Oui j’aime la mélancolie, le rêve, parfois même le cauchemar stylisé. J’aime pouvoir créer une ambiance dans mes images, comme raconter une histoire ou encore mieux que celui qui regarde une de mes images se l’imagine.

Certaines de tes photographies évoquent les univers de Burton et Lynch, se sont des réalisateurs que tu affectionnes ? Quels sont les artistes qui t’ont influencés ?

Effectivement Burton et Lynch ont des visuels très forts qui m’ont beaucoup influencé. J’aime également l’univers de Sarah Moon, qui rejoint tout ce que j’aime : le Polaroïd, une ambiance, un flou…

Je suis influencée par certains films comme Donnie Darko, Dark city, Elephant Man, le piano… La musique à une grande place aussi lors de la post production de mes photos.

Tu as touché à pas mal de genres (paysages, nature, portraits…), y a t-il d’autres pistes qui tu aimerait explorer dans le futur ?

C’est vrai que je touche un peu à tout, le paysage n’est pas trop mon fort, je crois que ce que je préfère le plus ce sont le portrait et la macro.

J’aimerais bien essayer plus tard la photo de mode ou photographier des inconnus dans la rue, des rockeurs…


Tu utilises beaucoup le web, tu penses que c’est un outil indispensable pour un artiste de nos jours ?


Indispensable je ne sais pas, mais c’est un moyen non négligeable pour se faire connaître, c’est indéniable. Grâce à ce média, j’ai fait de belles rencontres, vend des tirages et j’ai du travail !

Tu es très active en dehors de ta création puisque tu participes également au projet Art Limited, peux tu nous en parler ?

Art Limited est une création de Denis Olivier, pour créer à la base une galerie d’artistes en ligne francophone de qualité, chose que l’on ne trouve quasiment pas. Depuis il est également en Anglais à la suite de nombreuses demandes d’artistes étrangers.

Je suis impliquée autour d’Art Limited depuis le début et participe régulièrement sous divers aspects.
Je suis le directeur artistique du site en choisissant la sélection en page d’accueil qui donne le ton et la qualité voulu du site. Je m’occupe également de trouver de nouveaux artistes, répondre aux nombreux mails, etc…

Bref c’est un site en pleine expansion, qui demande pas mal de ressource à Denis et à moi même, mais nous en sommes très fier !


Quels sont tes projets à court et moyen terme ?

Un futur voyage à l’étranger en préparation, histoire de changer d’air et me ressourcer. Et surtout continuer à faire ce que je fais déjà, faire plus de portrait différents, avec des gens différents, et à l’occasion si tu passes vers bordeaux 😉


Le mot de la fin ?

Fin

Site :
http://mariannelecarrour.net

Networking :
http://www.myspace.com/mariannelecarrour
http://aiae.deviantart.com/store/
http://www.artlimited.net/

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :