Skip to content

INTERVIEW : MARINA JOLIVET

mai 25, 2009

P1050033 Le moins que l’on puisse dire est que le bestiaire coloré de l’artiste rennaise Marina Jolivet met de bonne humeur.  Ses créations ludiques au style proche de la bande dessinée révèlent en effet une personnalité imaginative qui a répondu avec humour à mes questions. 

Peux tu revenir sur ton parcours ?

Je dessine des animaux figuratifs depuis que je suis petite. A cette époque j’étais limitée dans la représentation car je n’avais pas suivi de cours. Mes dessins étant assez plats je me suis mis à représenter des insectes car c’était plus “facile”. Après j’ai un peu testé la bédé en m’inspirant d’ animaux comme Rantanplan
par exemple. Je faisais aussi des caricatures d’humains, mais le résultat n’était pas terrible à mes yeux.

P1050020 Plus tard, j’ai commencé une thèse en chimie. Pendant la rédaction de mon mémoire je n’ai plus trop dessiné sinon des trucs horribles et glauques car mes études me pesaient. Je voulais offrir un cadeau d’anniversaire à la fille de mes encadrants de thèse mais ils ne voulaient pas que je l’achète car ils savaient que je n’avais plus de revenus à ce moment là. J’ai donc décidé de fabriquer le cadeau et réalisé un Abécédaire en acrylique sur carton que j’ai plastifié et relié moi même. J’étais très contente du résultat cette fois, bien plus que de ma thèse que j’avais mis trois ans et demi à réaliser et qui ne touchait personne (rires). 

A la même époque, j’ai animé un ours sur un logiciel, comme ça, pour tester ce que ça pouvait donner. Il était en pâte à modeler et passait l’aspirateur sur une banquise. Mes frères et la fille de mes encadrants l’ont vu et ont adoré , ce qui m’a motivée.

Comment la peinture est arrivée dans ta vie ?

P1050021 J’avais deux ans de chômage devant moi et je me suis dit “Allez, je me lance !”. C’est la réalisation de film d’animation qui m’intéressait avant tout. Je me suis donc rendu au Festival du film d’animation d’Annecy pour montrer mes travaux au carrefour de l’emploi qui se trouve en bordure de l’évènement. Les professionnels se sont montrés intéressés.

A la même époque j’ai fait mon dossier pour exposer des toiles à l’espace CROUS. Le CROUS met à disposition une galerie aux étudiants motivés et s’occupe de com et du vernissage. C’était vraiment un tremplin pour moi !

Mon dossier a finalement été accepté et pendant deux mois et j’ai bossé à bloc, enchainant les nuits blanches. Une amie et mon copain m’ont d’ailleurs aidé à finaliser l’expo. Ma colloc aussi (rires).

L’influence de la bédé est flagrante dans tes toiles… 

P1050016J’aimerais bien en faire, mais je souhaiterais réaliser des livres pour enfants dans un premier temps car la composition de l’image pour ce type de projet me paraît un peu moins complexe.

J’ai trouvé un scénariste en 2006, mais j’ai bossé dessus l’été dernier seulement (rires).
En fait, c’était le bon moment car si je m’y étais mise avant j’aurais fait moins bien et beaucoup plus lentement. Exposer permet de tester son travail et se perfectionner, je me sens donc beaucoup plus à l’aise maintenant.

Quelles sont tes influences ? 

Je ne lis plus de Bédés car j’ai trop peur de me faire influencer justement (rires) ! Bon, j’aime Larcenet, Midam, Mike Peters , Quirit, Corcal, Trondheim et David Feiss.


P1050025Tu te consacres entièrement à ton art ?

Oui, depuis mi octobre précisément.
J’ai fait une formation de peintre en bâtiment, pour mieux connaître les supports, m’assurer un revenu à côté et parce que c’est un métier qui me plait bien. C’était un CDI très flexible qui me convenait bien, mais j’ai souhaité me consacrer à plein temps à la  création pour voir si ça marchait.

Et ça marche ?

Oui, mais il faut voir sur un an maintenant.

Tu fais beaucoup d’expos en tous cas…

P1050026Et j’ai beaucoup de commandes personnalisées grâce au bouche à oreille et par mes amis. C’est plus sûr que les expos où tu travailles sans savoir si tu vendras. Ainsi je peux toucher des thèmes auxquels je ne penserait pas forcément, un peu comme des défis…

Quels thèmes par exemple ?

Tout (rires)…  Un poisson chat rouquin sur une barque par exemple (rires) ! Un dinosaure à boutons ou un chien pour un ami. Au départ il m’a donné des indications puis m’a laissé faire. Alors j’ai peins un chien avec un masque de vrai loup qui danse sur le “Bal masqué” de la Compagnie Créole (rires).

Tu produis régulièrement entre chaque expos pour tenir le rythme ?

P1050023 J’essaye de renouveler la moitié entre chaque expos. Pour les expos à thème, comme le Jazz bientôt, c’est différent, c’est différent, j’en n’ai plus beaucoup donc je dois presque refaire une expo complète.

D’où te vient l’inspiration ?

Je regarde mes amis, mon copain surtout car il fait souvent des têtes bizarres (rires).
Ca ne vient pas forcément quand je prépare un tableau, plutôt à d’autres moments, dans les bars notamment où j’ai très envie de dessiner. Quand je vais voir mixer Kamido:tu je regrette de ne pas avoir de papier (rires) !

Tu t’intéresse beaucoup aux animaux…

P1050024 Depuis toute petite. D’ailleurs, quand je mangeais du veau mes frères se foutaient de moi car je voulais être végétarienne. Je n’ai jamais réussi car la viande c’est tout de même bon (rires) ! Faudrait peut être que j’aille dans un abattoir pour en être enfin dégoûtée (rires).

Quels sont tes projets ?

A long terme faire de l’animation et des livres pour enfants.

A court terme, faire L’expolaire n°2 sur le réchauffement climatique, en m’y prenant bien à l’avance afin de faire venir des écoles. Les élèves iraient à la plage ramasser des déchets pour ensuite créer des tableaux.

Pour les films d’animation, c’est en fait à court terme également, parce qu’on va en faire un avec un ami des Agités du bocal (l’asso où j’ai mon atelier) http://www.agitesdubocal.org . Au sein des agités on a aussi des projets collectifs.

En ce moment une expo aux libellules, à Rennes   http://www.auxlibellules.fr avec un atelier créatif pour les enfants le 9 avril

Du 10 avril au 2 mai, une expo collective Amstramgram avec l’asso Au coin de la rue http://au-coin-de-la-rue.blogspot.com

En mai une expo au café la Liberté, à Paris (11ème) du 13 au 27 mai

Mi-mai une expo gastronomique aux Pieds dans le plat (suivie d’une expo chats- aspirateurs en juin-juillet)

En juin deux expos jazz :

Concrètement, un expo Jazz en juin, une autre sur les Aspirateurs et les Chats en juin / juillet dans laquelle j’aimerai inclure du son d’ailleurs. Et puis mettre des galeries photos sur mon blog car il n’est pas terrible (rires) ! 

Et enfin j’aimerai remettre la main sur mon agenda (rires) !

Le mot de la fin ? 

Euh… Gloups !

Liens :
Marina Jolivet a un blog http://www.marinajolivet.fr

Comme elle le dit elle même, elle “dessine des cartes, affiches, peint des tableaux, des chambres pour enfants et des grands aussi, fabrique des grosses bêtes en volume et même poilues.”
Pour cela, il suffit de la contacter au 06 61 44 77 16 ou mj@marinajolivet.fr et lui proposer un défi !

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :