Skip to content

INTERVIEW : RACHEL QUERRIEN

mai 25, 2009

7252801143b7fc5a7a170dcc9aaa0d82La photographe Rachel Querrien regarde le monde avec subtilité, tendresse et profondeur.
Ses images enivrantes où se côtoient beauté et fragilité, tendresse et mélancolie, rêve et réalité sont une ode à la vie en format photo.

Rachel, peux tu te présenter et revenir sur ton parcours ?

8e395dd13f030b8b J’ai bientôt 32 ans et je vis en région parisienne.
  
Je me suis longtemps cherchée du point de vue artistique, j’ai pris des cours de modèle vivant aux Beaux Arts, je me suis essayée à la peinture, pour finalement tomber amoureuse de la photographie, que je pratique depuis maintenant 3 ans.


Comment travailles tu ?


Je fonctionne beaucoup à l’instinct, je photographie au gré de mes envies, de mes humeurs aussi.

Je démarre rarement une série avec un "plan d’attaque" pré-établi. Je photographie tout simplement ce qui me plaît, ce qui m’attire, puis des idées nouvelles viennent se greffer au travail en cours, le font évoluer vers des terres inconnues, pour mon plus grand bonheur !

Comment traites tu tes photos ?

54e4b959c455c9ffb7287678b3f8ba03 J’effectue un premier traitement des lumières et des couleurs sous Lightroom, puis j’utilise Photoshop pour affiner les réglages et apporter ma touche personnelle aux images.
J’aime ce côté "artisanal", peaufiner, encore et encore, par petites touches, à la manière d’un peintre. Le travail de la matière est très important pour moi, c’est un travail minutieux, qui demande beaucoup de temps et de patience.

La nature semble te fasciner…

J’entretiens depuis toujours un lien très étroit et très fort avec la nature, les arbres en particulier. C’est à mon père que je dois cet amour du végétal.
C’est une passion parfois difficile à concilier avec la vie en appartement, mais je trouve toujours une solution pour agrandir ma jungle intérieure 😉

Ton travail est plus suggestif que démonstratif, notamment lorsque tu cadre les visages où il y a souvent une zone floue. Tu aimes saisir la part de mystère des sujets que tu prends en photo ?

f3e40aca175857291efe662a02f921b4 Le flou me permet effectivement de suggérer et de laisser une porte ouverte sur le rêve. J’aime la liberté d’interprétation qu’il offre et également la douceur qu’il diffuse.
A contrario, une trop grande netteté est pour moi synonyme de dureté et d’une certaine forme de perfection avec laquelle je ne me sens pas à l’aise. 

Les titres de tes photos évoquent des sentiments très forts comme la solitude, la désolation, prendre une photo pour toi est-ce une forme d’exutoire ?

Exutoire, quelquefois, comme a pu l’être ma série argentique "L’échappée belle" : série
L’image peut-être un moyen subtil de communiquer son amour lorsque la vie distend les liens…

Tu n’as pas une très grande production (ce n’est pas une critique), comment la création fonctionne t’elle chez toi ?

Je suis, par nature, très lente… Cela peut-être un sacré handicap dans notre société actuelle, mais c’est la manière dont j’aime vivre, au rythme des battements de mon cœur, plutôt qu’à celui des aiguilles d’une montre.


In_the_middle_of_the_summer_by_racheldesbois Les personnages qui apparaissent dans tes photos (hors portraits) sont souvent seuls et isolés, peux tu expliquer ce choix ?


Je suis très solitaire, ça n’est sans doute pas étranger à ma manière d’appréhender et de représenter le monde. La foule me rebute, j’aime le calme, le silence des grands espaces. Et j’aime retrouver cette sensation au travers de mes photographies.

Certains de tes titres font références à des albums ou chansons des Cure, « Japanese Whispers », « Homesick » par exemple. Leur musique est une source d’inspiration pour toi ?

Totalement ! Je suis une grande fan de leur période 80’s. J’aime le minimalisme et la noirceur de leurs morceaux de cette époque. Dans d’autres domaines, Koltès, Zviaguintsev ou Strömholm sont de véritables sources d’inspiration….

Beaucoup de gens fuient la mélancolie et la tristesse, alors qu’elles font partie intégrante de mon imaginaire.  Sans elles, le bonheur n’aurait pas la même saveur. 

Under_the_Inmost_Waterline_by_racheldesboisTon travail montre des similitudes avec celui de ton compagnon et photographe Sébastien Tabuteaud … Est-ce une influence consciente ? Vous échangez beaucoup sur la photo ? Vous vous donnez des conseils, des idées ?

Tout-à fait consciente, oui ! En terme de technique, Sébastien m’a initiée aux textures, auxquelles j’étais plutôt réfractaire à l’origine. Mais j’ai appris petit-à-petit à les envisager sous un autre angle. Utilisées à bon escient, elles permettent une grande liberté d’interprétation des photos, c’est très appréciable. Quant aux sujets, il est vrai qu’avec le même matériel et sur le même lieu, nous avons parfois du mal à ne pas nous marcher sur les pieds (rires) !

Mais heureusement, nous avons une sensibilité et une approche différente du monde, ce qui nous permet finalement de nous exprimer librement, tout en nous complétant. J’aime le dialogue amoureux qui s’est instauré entre nos photographies.

La photographie est omniprésente dans notre vie et le fait de l’appréhender à deux est très enrichissant… Nous sommes à la fois le premier fan et l’œil critique de l’autre ! 

6b16657dc37331848b3a705acefc3dea Tu te mets en scène sur tes derniers travaux, est ce une piste que tu vas poursuivre ?

J’aimerais, oui ! J’ai toutefois un rapport assez délicat à mon image. De plus, l’autoportrait féminin tourne souvent (en rond) autour de la notion d’esthétisme. J’aimerais aller au-delà, ce qui n’est pas forcément évident, mais j’y travaille.

J’admire les photographes comme Cyril Berthault – Jacquier qui arrivent à mettre en scène l’intime de manière originale et radicale.

Enfin, impossible de clore cette aparté sur l’autoportait sans mentionner “The Day the Clown cried” de Sébastien, qui reste à mes yeux l’une des plus brillantes affirmations de soi qu’il m’ait été donné de voir jusqu’à ce jour….


Quels sont tes projets ?

Un voyage en Islande, un rêve, un jour…

Le mot de la fin ?

La vie est belle, la vie est unique.

Liens :
http://www.rachelquerrien.com/
http://racheldesbois.deviantart.com/

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :